À propos

MISSION

Bienvenue sur le site Jetienslaroute.com, un site entièrement consacré à la promotion en santé mentale chez les étudiants et les étudiantes du Cégep de l’Outaouais!

CONTEXTE

La santé mentale des étudiants de niveau post-secondaire au Québec, comme ailleurs dans le monde, ne cesse de se détériorer. Les problèmes de santé mentale sont non seulement associés à une baisse du rendement scolaire, mais ils influent sur tous les aspects du fonctionnement et sur la fougue de vivre.

HISTORIQUE

Un comité de réflexion en santé mentale composée de membres du personnel et d’étudiants, parrainé par la Direction des affaires étudiantes, les chercheuses Louise Fournier et Florence Deplanche de l’Université de Montréal et les chercheurs Guy Beauchamp et Marc Martineau du Cégep de l’Outaouais, ont participé à l’implantation de différents moyens pour sensibiliser la population du Cégep de l’Outaouais sur l’importance de prendre soin de sa santé mentale, individuellement et collectivement, et pour rehausser la qualité des interventions en santé mentale selon les trois axes: promotion – prévention – intervention. De ces travaux a été conçu le programme Je tiens la route, en réponse aux besoins ressentis d’une force agissante en promotion de la santé mentale dans notre milieu. Un rapport détaillé de la démarche et des résultats des deux premières années du programme est disponible ici et sa version abrégée ici.

LE SITE

Le site Je tiens la route est un lieu de partage et de références de toutes sortes: livres, articles de recherche, vidéos, sites sur la santé, ressources d’aide, etc. Le site comporte également une foule de stratégies pour favoriser l’atteinte et le maintien d’une santé mentale optimale.

LE PROGRAMME

Le programme « Je tiens la route » appelle à des actions individuelles et citoyennes en santé mentale, d’une part pour que chacun puisse mieux prendre soin de sa santé mentale, d’autre part pour que tous puissent en faire davantage pour contribuer à une meilleure santé mentale chez les autres.

Bénéficier d’une meilleure santé mentale rend non seulement la vie beaucoup plus agréable, mais cela permet favorise également la résistance au stress et la résilience. Une meilleure santé mentale est aussi reliée à la réussite scolaire et l’atteinte de ses objectifs.

L’APPROCHE

L’approche se base sur une métaphore très simple : celle de préparer sa voiture pour bien tenir la route durant l’hiver, particulièrement lors de tempêtes. En principe, une personne devient plus résistante pour affronter les « tempêtes » de la vie (stress de fin de session, relations problématiques, inquiétudes par rapport à l’avenir, situation financière précaire, etc.), si elle s’y est bien préparée, dans ce cas-ci si elle a pu se munir de quatre bons pneus d’hiver, bien gonflés, bien équilibrés et bien alignés.

Un de ces pneus correspondrait à l’amélioration de sa condition physique et le maintien d’une bonne santé générale (pneu physique). Le deuxième pneu correspondrait à une meilleure connaissance de ses forces personnelles et à la mise en place de stratégies d’adaptation (pneu psychologique). Le troisième pneu correspondrait à l’enrichissement de ses liens sociaux et à sa capacité à demander de l’aide (pneu social). Enfin, le quatrième pneu correspondrait aux possibilités d’inscrire sa vie dans quelque chose de plus grand que soi et/ou au développement de sa vie spirituelle (pneu de la quête d’un sens).En cliquant sur chaque pneu, une série de stratégies apparaissent en lien avec cette dimension.

Mais loin de se limiter aux stratégies individuelles, les actions doivent être collectives, écologiques et systémiques! Les préoccupations d’une bonne santé mentale doivent être priorisées au même titre que ne le sont celles de la réussite scolaire, avec laquelle elle entretient par ailleurs des liens étroits, à tous les niveaux du fonctionnement d’un Cégep: développement de politiques touchant la santé mentale, aménagements des charges de travail, établissement d’une vie étudiante dynamique, architecture favorisant le répit et les contacts sociaux, etc.

L’ÉQUIPE

Depuis 2016-2017, le programme Je tiens la route s’est allié au Défi Santé et au Réseau des sentinelles pour former un consortium des « forces vives » du Cégep en matière de prévention et de promotion en matière de santé globale! La Direction du Cégep chapeaute admirablement ce consortium en acceptant de libérer du temps de travail aux coordonnatrices Angélique Duguay et Julie Gosselin, toutes deux enseignantes du Département de psychologie. Marc Martineau et Guy Beauchamp, enseignants à la retraite, participent toujours en soutien aux activités du programme.

Depuis ses débuts en 2012, le programme Je tiens la route a inspiré plusieurs institutions d’enseignement post-secondaire à développer des programmes en santé mentale adaptés à leur milieu. Certains établissements ont reproduit des moyens de sensibilisation développés à Gatineau: groupe de création étudiant, accueil triomphal de fin de session, lits avec dormeurs dans les corridors, journée spéciale consacrée à la santé mentale positive, etc. En Belgique, le Gouvernement de Liège a développé un programme Je tiens la route de son cru dans ses établissements post-secondaires à travers la Province. Plus spécifiquement, le programme Je tiens la route continue de véhiculer le message à l’effet que la santé mentale est l’affaire de tout le mode, et que l’établissement d’une approche intégrée promotion-prévention-intervention en santé mentale, qui se base sur un modèle écologique et qui s’articule de façon systématique, représente la meilleure façon de contrer la hausse des problèmes de santé mentale chez les étudiants.